Left Analysis

dimanche 26 juillet 2015

Espagne: Podemos paie le prix de sa tentation social-démocrate.

Sondage publié le dimanche 26 juillet 2015 - élections du Parlement.

À moins de six mois des élections législatives, le parti de gauche radicale Podemos passerait sous la barre des 20% et se retrouverait distancé par les les partis traditionnels, à savoir le Parti socialiste ouvrier espagnol (Gauche) et le Parti populaire (droite).
La formation centriste portée par Albert Rivera récolterait 16 % d'intentions de vote, la formation écolo-communiste "Gauche unie (Izquierda unida)" remonterait légèrement à 6%.

Les raisons de la perte de vitesse du parti Podemos sont multiples :
- Son rejet actuel de toute candidature "d'unité de la gauche radicale" avec Gauche unie qui souhaiterait la formation d'une large plateforme à l'image de "Ahora Madrid".
- Le soutien de Pablo Iglesias (leader de Podemos) au gouvernement grec dans l'application des mesures d’austérité imposées à la Grèce, son refus de débattre sur une éventuelle sortie de la zone-euro, et enfin son dangereux virage économique qui le rapproche de la social-démocratie, l'éloignant des attentes populaires et indignées de la société espagnole.

 PSOE-S&D: 24%  ; PP-PPE: 23% ↑ ; Podemos-GUE/NGL: 18%  ;
C's-ALDE: 16%  ; IU-GUE/NGL: 6% 


Ce sondage a été réalisé entre le 20 et le 22 juillet 2015
auprès de mille personnes en âge de voter .

.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire