Left Analysis

vendredi 8 juillet 2016

France: Deux chercheurs testent virtuellement la loi El Khomri sur le marché du travail.

Selon une étude quantitative sérieuse établie par deux chercheurs en économie et informatique, l'application de la loi El Khomri constitue un vrai problème dès les 4 années suivant son application.

- Moins de CDD, mais plus de CDI flexibles, plus facilement licenciables (embauche plus souple de jeunes CDD plus compétitifs, en CDI.).
- Instabilité de l'emploi, augmentation du taux de chômage.
- Exclusion des catégories d'âge plus avancées sur le marché du travail (25 - 63 ans), des chômeurs de longue durée...


Pour Gérard Ballot, professeur émérite en économie , la version initiale du texte était plus nocive que de garder le code du travail sous sa forme actuelle, mais moins dangereuse que la loi El Khomri après modifications.
=> Worksim: Première évaluation quantitative de la loi travail El Khomri.

Lors de son passage en seconde lecture le  mercredi 6 juillet 2016,  des parlementaires ont tenté de présenter une motion de censure pour endiguer ce projet de loi qui poursuivra le dépérissement de notre économie. 
Ce fut un échec.
Dans un communiqué, le groupe PCF/Front de Gauche en première ligne contre la réforme a regretté "que les députés socialistes qui disaient s'opposer au texte ou même à la brutalité gouvernementale n'aient pas saisi ce seul levier institutionnel pour mettre un terme au mépris affiché par le gouvernement envers le peuple et ses représentants".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire